Festival Bateaux-Dragons 2016 2ème édition

Allocution de Colette Roy Laroche, présidente d’honneur de la  2e édition du Festival  des Bateaux-Dragons au profit de la Maison La Cinquième Saison

 

Je suis honorée d’assumer la présidence d’honneur de la 2e édition de l’événement Festival Bateaux-Dragons. J’ai accepté, avec plaisir, de sortir de ma retraite parce que la cause de la Maison La Cinquième Saison me tient à cœur.  Nous devons être conscients que cet organisme aura toujours besoin du soutien financier de la communauté pour poursuivre sa mission.

Comme conjointe avec mes enfants et la famille, nous avons pu vivre les derniers moments de vie d’Yvan dans un environnement familial et chaleureux.  Je peux témoigner ainsi de la qualité des soins prodigués, du professionnalisme et de l’engagement de l’équipe de travail et des bénévoles, du soutien et du réconfort que l’on nous a apportés.

La Maison La Cinquième Saison a compté et compte encore sur des centaines de bénévoles. De voir des gens se dévouer ainsi à cette cause humanitaire me donne le goût de contribuer, à ma façon, à la mission de la Maison.

Je crois que parler de la mort est encore un sujet tabou dans notre société malgré le fait que c’est un sujet qui se retrouve davantage maintenant  dans le discours public ces temps-ci avec le projet de loi sur l’aide médicale à mourir. Le projet de loi et la commission «Mourir dans la dignité» ont contribué à alimenter la discussion sur cette réalité incontournable et irréversible qu’est la mort.

Quelle sorte de mort voulons-nous pour nos proches? Qui plus est, si par malheur une maladie mortelle les frappe souvent  trop tôt? Et éventuellement que voulons-nous  pour  nous-mêmes? La Maison La  Cinquième Saison offre la possibilité d’aborder la mort plus sereinement. Elle fait œuvre de compassion, d’entraide et de réconfort.

Je peux témoigner que La Maison La Cinquième Saison est un lieu qui permet à la personne en fin de vie d’être accompagnée de ses proches et de vivre ses derniers moments dans le respect et la dignité et ce dans une atmosphère de soutien, d’écoute et d’empathie.

C’est aussi un lieu où l’on favorise la présence et le soutien des proches ou de toute personne significative dans la vie du malade en les considérants comme faisant partie de l’équipe soignante afin de favoriser sa qualité de vie et son cheminement vers la mort.

La mission de la Maison figure parmi les plus nobles que l’on puisse remplir.

En cette époque davantage matérialiste, il est nécessaire de garder le cap sur les personnes, le sens de la vie et les valeurs les plus fondamentales.

Qui aujourd’hui, dans notre ville ou notre région, ne connait pas une famille dont un membre a reçu des soins palliatifs dans ce havre de paix, de respect et d’amour?

Je tiens à souligner la bonté de tous ceux et celles qui assurent le fonctionnement et les services. Ils savent conjuguer valeurs personnelles et valeurs altruistes. Ces personnes  ne comptent pas leur temps; elles déploient chaque jour douceur, écoute, compassion afin que les personnes en fin de vie s’envolent dans la plus grande sérénité.

Il faut aussi souligner  que la Maison La Cinquième Saison est une œuvre collective et qu’elle s’est solidement ancrée dans la région et dans le cœur des gens. Je salue le travail de géant accompli par les bâtisseurs, les  bénévoles et toute l’équipe. Le chemin parcouru est phénoménal.

Nous savons que les besoins sont grandissants et nous avons l’obligation morale de répondre à cette demande. Nous avons le devoir d’assurer la pérennité de la Maison  en faisant preuve d’une grande  générosité.

J’invite toute la population à contribuer à cette activité de financement qu’est le Festival Bateaux-Dragons et ce pour le maintien de la Maison  La Cinquième Saison.

Tout être humain mérite de vivre ses derniers jours dans la dignité. Aidons la Maison La Cinquième Saison à rendre cela possible.

Qui sait, en aurons-nous besoin nous-mêmes un jour?

Colette Roy Laroche